Ecole

Un zéro en géographie

C’est un petit garçon qui rentre de l’école en pleurant.
– Qu’as-tu ? lui demande sa jolie blonde de maman.
– J’ai eu un zéro en géographie.
– Pourquoi?
– Je ne savais pas où est le Portugal.
– Tu ne sais pas ?! Quel idiot, passe-moi la carte de Suisse.
Et la mère cherche, cherche …
– Bon Dieu, elle n’est pas assez précise, passe-moi la carte du canton.
Et la mère cherche, cherche .
– Elle est nulle cette carte, passe-moi la carte de la région.
Et la mère cherche, cherche …
. ¨¨- Bon sang … ça ne peut pas être si loin le Portugal, la femme de ménage est portugaise, elle vient travailler tous les jours à vélo !!

De la peine à mettre les bottes

C’est l’histoire d’une institutrice de maternelle, au milieu de janvier, le mois le plus dur pour tout le monde …
Un des gamins lui demande de l’aide pour mettre ses bottes pour aller en récréation et, en effet, elles sont vraiment difficiles à enfiler.
Après avoir poussé, tiré, re-poussé et tiré dans tous les sens, les bottes sont enfin chaussées et le gamin dit :
« Elles sont à l’envers, maîtresse ».
La maîtresse attrape un coup de chaud quand elle s’aperçoit qu’en effet il y a eu inversion des pieds…
Bref, nouvelle galère pour les enlever et rebelote pour les remettre mais elle réussit à garder son calme jusqu’à ce que les bottes soient rechaussées, aux bons pieds
Et là, le gamin lui dit avec toute la candeur qui caractérise les enfants :
« C’est pas mes bottes ».
A ce moment, elle fait un gros effort pour ne pas lui mettre une baffe, fait un tour sur elle-même en se mordant les lèvres, se calme et lui demande pourquoi il ne l’a pas dit avant …. Comme le gamin voit bien qu’il a contrarié sa maîtresse, il ne répond pas.
Elle dit alors :
« Bon, allez, on les enlève » et elle se met à nouveau au boulot.
Le deuxième pied est presque sorti quand le gamin poursuit :
« C’est pas mes bottes, c’est celles de mon frère, mais maman a dit que je dois les mettre ».
Là, elle a envie de pleurer mais, une nouvelle fois, elle se calme et entreprend de lui re- re- mettre ses bottes.
L’opération est enfin réussie et la maîtresse se sent fière d’avoir réussi.
Pour aller jusqu’au bout, elle le met debout, lui fait enfiler son manteau, lui met son cache-nez et lui demande :
« Où sont tes gants? ».
Et le gamin de répondre le plus simplement du monde :
« Pour pas les perdre, je les ai mis dans mes bottes. »

Striptease

Le petit Nicolas rentre de l’école beaucoup plus tôt que prévu.
Sans un mot et la tête basse, il sort son carnet de correspondance du cartable et le tend à sa mère.

La directrice a rédigé une note qui dit : « Nous avons renvoyé Nicolas de l’école aujourd’hui à cause de son comportement. Merci de lui expliquer la différence entre un homme et une femme ».

Après avoir pris connaissance du message, la mère de Nicolas prend son fils par la main et l’emmène dans la chambre.

Elle lui dit :
-« Nicolas, enlève mes chaussures ».
Aussitôt il enlève les chaussures de sa mère.

-« Nicolas, enlève mon chemisier ».
Il enlève le chemisier.

-« Nicolas enlève ma jupe ».
Il enlève la jupe.

-« Nicolas, enlève mon soutien-gorge ».
Il désagrafe le soutien-gorge de sa mère.

-« Nicolas, enlève mes collants ».
Il fait glisser les collants de sa mère jusqu’aux pieds.

Furieuse, sa mère lui crie alors aux oreilles :
-« Et maintenant, Nicolas, promets-moi de ne plus jamais mettre mes vêtements pour aller à l’école ! »

Professeur contre étudiant

Un professeur déjeune à la cantine quand un étudiant vient s’asseoir en face de lui. Le prof lui dit avec un sourire narquois:

– Les oiseaux et les cochons ne déjeunent pas ensemble !

– Oh ! s’cusez, alors je m’envole, lui répond l’étudiant.

Honteux de s’être fait avoir si bêtement, le professeur décide de le coller lors du contrôle de la semaine suivante, mais l’étudiant répond parfaitement à toutes les questions. Alors le prof lui pose un petit problème :

-Tu es dans la rue et tu trouves deux sacs, l’un contient des billets de banque et l’autre de l’intelligence, lequel choisis-tu ?

– Le sac rempli de billets, répond l’étudiant.

– Moi, à ta place, j’aurais choisi l’intelligence !

– Les gens prennent toujours ce qu’ils n’ont pas, lui répond l’étudiant .

Le professeur ravale sa rage, mais il prend la copie de l’étudiant et inscrit dans la marge: « CONNARD ».

L’étudiant prend sa copie, va s’asseoir et au bout de quelques minutes, il revient.

– Monsieur, lui dit-il, vous avez signé mais vous avez oublié de me mettre une note !