Femmes

Le sapin de Noël

Quelques jours avant Noël 2 blondes vont dans les bois, chercher un sapin.
Après 2 heures de recherche une des blondes dit à l’autre :
– Ecoute, le prochain sapin qu’on voit, même s’il n’a pas de boules, on le prend quand même !!!

Grand-mère a 90 ans

Toute la famille est réunie et a organisé une belle réception pour la grand-mère qui fête ses 90 ans. Ses petits-enfants lui demandent:
– Grand-mère, as-tu encore un vœu ?
– Oui, à ma mort je voudrais être incinérée.
– C’est triste de parler de ta mort, mais c’est promis, nous organiserons de belles obsèques. Mais tu n’as vraiment pas un autre vœu ?
– Non, j’ai déjà tout ce qu’il me faut, j’ai fait de beaux voyages. Non, vraiment, je n’ai besoin de rien.
– Mais nous voudrions tellement faire quelque chose de spécial pour toi.
– Bon, une toute petite chose alors: lorsque j’aurai été incinérée, vous répandrez mes cendres sur le parking de la Migros.
– De la Migros, grand-mère ?
– Oui, ainsi au moins, je suis sûre que vous passerez me voir 2 fois par semaine.

Le puzzle

Une blonde désespérée appelle son mari au travail :
– Vincent, je veux faire un puzzle, je n’y arrive pas, je n’en peux plus !
– Calme-toi mon amour, est-ce que tu as un modèle ?
– Oui! il y a un beau coq sur la boîte, mais je n’y arrive pas, toutes les pièces se ressemblent !
– Ce n’est rien ma chérie, je vais rentrer et on va voir ca ensemble.

Vincent rentre, trouve sa blonde en pleurs.
– Ecoute, ma chérie, tu es mignonne, tu es la plus belle. et on va remettre les corn-flakes dans la boîte et n’en parler à personne.

Ma mère est morte

Une blonde arrive au travail en pleurant. Son patron lui demande ce qui ne va pas :

– Ma mère est morte …

– Mais rentrez chez vous ma pauvre !

– Non, non je préfère travailler ça va peut-être me changer les idées.

– Très bien, mais si vous avez besoin, appelez-moi !

La blonde reçoit un appel 5 minutes après et fond de nouveau en larmes. Le patron se précipite et lui dit : – Mais qui a-t-il ?

– C’était ma soeur, sa mère est morte aussi.

Une langue bien pendue

Une patiente est dans le cabinet de son médecin, après l’avoir auscultée et établi son diagnostic il lui demande de tirer la langue. La patiente s’exécute. Au bout de cinq minutes, la patiente trouve le temps long et fini par dire à son médecin :

– Docteur, cela fait cinq minutes que vous m’avez demandé de tirer la langue et vous ne la regardez même pas !

– OUI, oui ! c’était juste pour être tranquille pendant que je rédige votre ordonnance !

Un aveugle dans un bar lesbienne

Un aveugle entre dans un bar lesbienne par erreur. Il trouve son chemin vers le comptoir et commande un verre. Au bout d’un moment, il crie à la serveuse :– « Eh, tu veux que je te raconte une blague sur les blondes ? »

Le bar devient silencieux, et avec une profonde voix rauque, la lesbienne à sa gauche lui dit :– « Avant que tu racontes ton histoire, tu dois savoir quelque chose. La serveuse est blonde, la fille à l’entrée est blonde et je suis une blonde d’1m80 et de 100kg avec une ceinture noire de karaté. La fille à ma gauche est une blonde et elle soulève des poids. La fille à votre droite est une blonde, et elle est une catcheuse professionnelle. Pensez-y sérieusement Monsieur. Vous voulez toujours raconter votre blague ? »

– « Non, dit l’aveugle, sinon je vais devoir l’expliquer 5 fois »

Le lifting

Une femme mure, égocentrique et aisée décide de se faire un lifting. Elle fait donc la « tournée » des chirurgiens esthétiques et porte finalement son dévolu sur un médecin qui lui promet monts et merveilles grâce à une technique révolutionnaire. Le chirurgien lui explique le déroulement de l’opération :

– Je vais placer une vis derrière chacune de vos oreilles. Ainsi, à chaque fois que vous en ressentirez le besoin, vous tournerez les vis d’un quart de tour pour tendre un peu votre peau…

L’opération se déroule parfaitement et la dame est ravie. Et de temps à autres, elle donne un petit tour de vis, histoire d’être toujours parfaitement liftée. Mais après quelques années, elle se prend à noter des poches de plus en plus importantes sous ses yeux, poches qu’elle ne parvient pas à « gommer » malgré les vis… Furieuse, elle retourne voir le docteur pour lui demander des explications. Le chirurgien répond :

– Madame, ce ne sont pas des poches que vous avez sous les yeux, ce sont vos seins. Et si vous n’arrêtez pas de tourner ces vis, vous aurez bientôt de la barbe…