Le perroquet

Une dame a un problème de lave vaisselle. Elle appelle le service de réparation et lui demande de passer chez elle :
– Je laisserai la clé chez la voisine, vous n’aurez qu’à entrer. Ne vous inquiétez pas de mon chien Boby, il est très impressionnant mais il ne bougera pas et ne vous fera aucun mal, il obéit seulement que sous les ordres de tous ceux qui vivent avec lui.
Par contre, ne parlez au perroquet sous aucun prétexte… J’insiste: NE PARLEZ SURTOUT PAS AU PERROQUET !

Le jour venu le réparateur arrive, entre, et effectivement se retrouve face à face avec un énorme chien, mais qui a l’air tranquille. Le gars commence à réparer le lave vaisselle, mais c’est avec le perroquet qu’ il a des problèmes : celui-ci n’arrête pas de l’insulter : Incapable ! Abruti ! Minable ! Trou du cul ! C’est comme ça que tu répares un lave-vaisselle ? Branleur va ! » etc…
Au bout d’une demi heure, excédé, le type se tourne vers le perroquet : Tu vas la fermer sac de plume ? »
Et le perroquet répond : Boby, attaque !!!

Test d’alcoolémie

Deux policiers font leur ronde à 00h30 devant les bars et aperçoivent un gars titubant vers son véhicule qui échappent ses clefs à trois reprises.
Ils se cachent dans le fond du stationnement et observent la scène.
Quatre des amis du gars en question s’approchent et lui et crient :
Hey Rick ! Viens avec nous on va te ramener, t’es clairement pas en état de conduire ! Mais Rick insiste longuement pour prendre son véhicule malgré l’offre de ses amis.
Alors que ses amis prennent chacun leur véhicule respectif, les policiers attendent impatiemment que l’homme prenne la route pour l’intercepter.
Cinq minutes s’écoulent, dix minutes, quinze minutes et l’homme n’est toujours pas parti.
Finalement le moteur démarre et l’homme prend la route. Il ne fait pas 100 pieds que la police l’intercepte et lui fait souffler dans l’alcotest .
Résultat: zéro point zéro d’alcoolémie.
Les policiers abasourdis, changent les piles de leur alcootest et recommencent le test…
Toujours zéro.
Un des policiers demande alors à l’homme de lui expliquer la situation.
L’homme répondit: Ben ce soir c’était mon tour!
Ton tour de quoi répondit le policier.
Mon tour de faire semblant d’être bourré pour que mes potes puissent partir avec leur voiture…

La maladie à choisir

Un médecin demande à une vieille dame :
– A votre âge avancé, si vous aviez le choix entre la maladie de Parkinson et Alzheimer que choisiriez-vous ?

Celle-ci répondit :
– Je préfère Parkinson, car j’aime mieux renverser la moitié de mon verre de vin que d’oublier où j’ai mis la bouteille !

Il faut parfois être patient quand on achète sur catalogue …


Deux Belges regardent un catalogue et voient les mannequins.

L’un dit à l’autre :
– As-tu vu les belles filles qu’il y a dans le catalogue ?
– Oui, putain qu’elles sont belles !
– As-tu vu le prix ?
– En effet, elles sont vraiment pas chères. À ce prix, moi je m’en achète une.
– Bonne idée, commandes la et si elle est aussi belle que dans le catalogue, moi aussi je m’en achète une.

Trois semaines plus tard, le Belge demande à son ami:
– Au fait, la fille que tu as commandée dans le catalogue, est-elle arrivée?
– Non ! Mais ça devrait pas tarder car j’ai reçu ses vêtements hier.

Celui qui se sent bête

La maîtresse dit : – Que celui qui se sent bête se lève.

Et Toto se lève.

– Tu te trouve bête Toto ? demande la maîtresse.

– Non madame, répondit Toto sûr de lui, mais ça me faisait de la peine de vous voir toute seule debout…

La Mercedes

Un couple de retraités retourne chez le concessionnaire Mercedes et constate que le vendeur avec qui il avait fait affaire venait de vendre la voiture qui l’intéressait à une belle jeune femme blonde en mini-jupe et à la poitrine invitante ! Le vieil homme était visiblement choqué. Il s’est adressé au vendeur brusquement :

– Jeune homme, je pensais que vous m’aviez dit que vous pouviez me réserver cette voiture à 95.000 € mais je viens d’entendre que vous venez de la vendre 75 000 € à la charmante jeune femme là-bas et si je me souviens bien, vous m’aviez clairement indiqué qu’il vous était impossible de m’offrir ce modèle à moins de 95.000 €.

Le vendeur prit une profonde inspiration, s’éclaircit la gorge et saisit son café.

– Eh bien, que puis-je vous dire? Elle avait l’argent comptant, n’avait pas besoin de financement et, Monsieur, regardez-la, comment pouvais-je résister, répondit timidement le vendeur très mal à l’aise.

Juste à ce moment, la jeune femme s’approche du couple et donne les clés de la voiture au vieil homme.

– Voilà, dit-elle. Je t’avais dit que je pourrais faire baisser le prix à cet idiot. Bisous , Papa !!!

Ma mère est morte

Une blonde arrive au travail en pleurant. Son patron lui demande ce qui ne va pas :

– Ma mère est morte …

– Mais rentrez chez vous ma pauvre !

– Non, non je préfère travailler ça va peut-être me changer les idées.

– Très bien, mais si vous avez besoin, appelez-moi !

La blonde reçoit un appel 5 minutes après et fond de nouveau en larmes. Le patron se précipite et lui dit : – Mais qui a-t-il ?

– C’était ma soeur, sa mère est morte aussi.

L’inséminateur

Dans une ferme, un éleveur de vaches qui vient tout juste de se marier donne les instructions à sa jeune épouse avant de partir en ville pour la matinée:- Alors, l’inséminateur va passer ce matin pour une des vaches. J’ai accroché un clou en face de la stalle de la vache à inséminer.

La femme, qui est de la ville, et qui manque un peu de bon sens, trouve cela étrange, mais lui dit qu’elle a bien compris, et le mari quitte la ferme pour la ville.

L’inséminateur arrive plus tard, et la femme le conduit à l’étable, et dans l’étable, à la stalle avec le clou planté par le mari.- C’est cette vache là, lui dit la femme.

– Et à quoi sert le clou ? demande l’inséminateur.

– Je ne sais pas. Je suppose que c’est pour accrocher votre pantalon.

La peur du lion

Deux amis discutent :- Tu ne devineras jamais ce qui m’est arrivé, la peur de ma vie, je me suis retrouvé face à un lion, il y a quelques jours. J’étais seul et sans pistolet…

– Qu’est-ce que tu as fait ?

– Que pouvais-je faire ? D’abord, je l’ai regardé droit dans les yeux, mais il s’est lentement approché. Je me suis écarté, mais il s’est encore rapproché de moi…Je devais rapidement prendre une décision.

– Comment t’es-tu enfuis ?

– Je l’ai juste laissé, et je suis passé à une autre cage…

Une langue bien pendue

Une patiente est dans le cabinet de son médecin, après l’avoir auscultée et établi son diagnostic il lui demande de tirer la langue. La patiente s’exécute. Au bout de cinq minutes, la patiente trouve le temps long et fini par dire à son médecin :

– Docteur, cela fait cinq minutes que vous m’avez demandé de tirer la langue et vous ne la regardez même pas !

– OUI, oui ! c’était juste pour être tranquille pendant que je rédige votre ordonnance !